Il y a quelques jours de cela, un groupe de hackers appelé  Turkish Crime Family avait menacé Apple d’effacer le contenu de 300 millions de comptes iCloud s’il n’obtenait pas une rançon de 75.000 dollars Bitcoint ou 100 000 dollars en cartes cadeaux iTunes avant le 7 avril.

Et le moins que l’on puisse dire, c’est que la réponse d’Apple ne se sera pas fait attendre. La firme à la pomme a en effet tenu à rassurer ses clients en affirmant que le groupe n’avait pas piraté ses différents services, dont iCloud et Apple ID. Dans une interview accordée à nos confrères de chez Fortune, le géant américain déclare :

« Il n’y a eu aucune brèche dans aucun des systèmes d’Apple, y compris iCloud et Apple ID. La supposée liste d’adresses email et de mots de passe semble avoir été obtenue de services tiers auparavant compromis. (…) [Apple] surveille activement pour empêcher des accès non autorisés aux comptes d’utilisateurs et travaille avec les autorités pour identifier les criminels impliqués. « 

Il se pourrait donc que les hackers disposent bien de ces fameuses données personnelles. Cependant, elles auraient été obtenues lors des piratages de services tiers comme LinkedIn (117 millions de comptes hackés), Yahoo! (1,5 milliard) ou encore Dropbox. Plus précisément, le groupe aurait vérifié si les emails et mots de passe des comptes compromis des services susmentionnés n’étaient pas aussi utilisés par les utilisateurs sur iCloud.

C’est pourquoi, pour plus de sécurité, Apple recommande à tous ses clients d’utiliser un mot de passe complexe et unique, c’est-à-dire inutilisé ailleurs, ainsi que de configurer la validation en deux étapes pour tout appareil ne pouvant être mis à jour vers iOS 9 ou OS X El Capitan.