La Search for Extraordinary Experiences Division (SEED), division de recherche d’Electronic Arts, a récemment créé une intelligence artificielle qui apprend toute seule à jouer au multijoueur de Battlefield 1.

C’est dans un article posté sur le site d’Electronic Arts que Magnus Nordin, directeur technique de la SEED, a dévoilé ce projet dont l’idée est née en s’inspirant du travail effectué par Google sur de vieux jeux vidéo Atari.

Ils ont donc créé une intelligence artificielle qui contrôle plusieurs « agents » dans une même partie. Bien que ces derniers soient encore inférieurs aux joueurs humains, ils restent tout de même assez compétents face à un gameplay basique : ils changent notamment de comportement quand leur santé diminue, se réapprovisionnent en munitions d’eux-mêmes mais n’assimilent pas encore les subtilités et les complexités des maps par exemple.

Notons tout de même que toutes les actions effectuées par l’IA dans le jeu sont le résultat de ce que cette dernière a appris dans les parties précédentes. Autrement dit, plus l’IA va jouer, plus elle va s’améliorer. Il y a fort à parier qu’arriver à un certain stade, il sera quasiment impossible de faire la différence entre un joueur humain et un joueur contrôlé par une intelligence artificielle.

C’est du moins ce qu’espèrent Magnus Nordin et ses équipes. En effet, si l’intelligence artificielle qu’ils ont créée arrive à ce niveau, ils pourront alors non seulement proposer des bots in-game beaucoup plus performants, mais aussi effectuer des tests des jeux plus facilement pour révéler d’éventuels bugs avant leur sortie.