C’est à la suite d’une première vague de poursuites pour tricheries, qu’une drôle d’histoire commence à faire surface, l’un des accusés n’est âgé que de 14 ans seulement !

La tricherie est un fléau des jeux en ligne. Aimbot,Wallhack et autres fonctionnalités, les logiciels vendus en ligne qui permettent de prendre un avantage certain sur vos adversaires, mais aussi de ruiner le plaisir des autres joueurs. Un problème qu’Epic Games avait pris à coeur en annonçant vouloir poursuivre les tricheurs…

L’un des accusés, âgés de 14 ans, à déjà réussi à se mettre à dos un bon nombre de joueurs puisqu’il a été banni au moins 14 fois depuis ses débuts sur Fortnite. La mère de ce jeune tricheur, prénommé Roger, a récemment écrit une lettre au tribunal précisant que son fils n’est pas à l’origine du logiciel utilisé et qu’il n’avait pas causé de pertes financières au studio.

Face à la tournue de cette affaire, la compagnie a décidé de répondre à nos confrères de KotakuLe représentant d’Epic précise que sa société «  ne peut pas cautionner la tricherie, ni la violation de copyright de qui que ce soit, qu’importe l’âge de la personne. »

De plus, Fortnite a apporté de nouveaux éléments concernant le déroulement de cette affaire. Epic Games a fait une notification de violation de copyright pour faire retirer une vidéo faisant la promotion d’un logiciel de triche.

L’auteur de la vidéo a fait une contre-notification auprès de YouTube, conformément au DMCA, afin de garder la vidéo en ligne.

Reste à savoir comment cette affaire se terminera…