Quand le street-art rencontre la nature, le résultat est époustouflant !

C’est grâce à un ingénieux système que le graffeur russe Evgeny Ches réalise des œuvres qui restent éthiques pour le mobilier urbain. Un détail rare dans le monde des street-artistes. Mieux encore, il parvient à créer en pleine nature, un endroit qui n’est normalement pas propice au street-art.

Evgeny Ches est un artiste basé à Moscou qui se spécialise dans l’art contemporain et les graffitis.
Il y a quelques années, Ches a découvert une forme de graffiti appelé cellograffiti où l’artiste peint sur un film plastique de force industrielle fixé entre deux colonnes ou arbres. Intrigué par cette technique, Ches a commencé à l’utiliser dans son propre travail.
Ches s’est ensuite inspiré du street-art et du cellograffiti pour le placer dans un environnement plus naturel.  Plaçant ainsi, des animaux dans leur habitat naturel. Le résultat est tout simplement enchanteur !

Evgeny Ches a déclaré via une vidéo de sa chaîne YouTube que ce genre d’art est un ajustement très « naturel ».
Il a également ajouté que cette forme de graffiti peut être pratiquée n’importe où, sans avoir à peindre sur la clôture ou le mur de quelqu’un.

Une jolie manière d’embrasser le street-art -qui demeure encore pour beaucoup antipathique- à travers la nature. Découvrez-en plus sur le travail de Ches sur son compte Instagram.