La PETA  (People for the Ethical Treatment of Animals) a récemment envoyé une lettre ouverte à Games Workshop, qui fabrique notamment des figurines Warhammer pour qu’il retire les fourrures de leurs personnages.

On pourrait croire à une vaste blague ou un article Legorafi, mais il s’agit bien d’un fait  réel qui nous a vraiment surpris. En effet, la PETA a envoyé une lettre ouverte à Kevin Rountree, le patron de la firme Games Workshop dans laquelle elle demande la suppression pure et simple des fourrures présentes sur leurs figurines dont voici un extrait traduit en français :

Des puissants Leman Russ et Horus Lupercal aux Guerriers du Chaos et Soeurs du Silence, Warhammer intègre une abondance de personnages qui portent ce qui s’apparente à des fourrures d’animaux, ce qui n’a juste pas de sens. Ces guerriers rompus à la guerre sont connus pour leurs prouesses martiales, mais porter des peaux d’animaux morts ne réclame aucun talent. 

En effet, rien sur les champs de bataille sanglants du monde déchiré par les guerres de Warhammer n’égale la réalité horrible que les renards, visons, lapins et autres créatures vivantes subissent des mains du commerce de la fourrure. Ceux tués pour leur peau endurent généralement une vie morne à l’intérieur d’une petite cage sale avant d’être électrocutés, noyés ou même écorchés vivants. Ou ils peuvent même être dehors à se mêler de leurs affaires et être attrapés par des pièges meurtriers et souvent agoniser pendant des joueurs avant de mourir de faim, de soif ou de perte de sang.

Et alors que nous apprécions qu’il s’agisse de personnages de fictions, les draper dans ce qui ressemble à des répliques d’animaux morts envoi le message que porter de la fourrure est acceptable, quand, en fait, cela n’a pas plus sa place en 2017 qu’en l’an 40 000.

Cette demande pour la moins étrange soulève de nombreuses questions… Si les fourrures doivent être retirées de simples figurines. Que vont-ils alors revêtir ? Une majorité des guerriers sont vêtus de fourrures ou de peaux de bête d’origine… Animal ! Difficile donc de les remplacer. À ce rythme-là, les séries Vikings ou Game Of Thrones devraient rapidement être prises pour cible.

Il ne s’agit pas de la première tentative de la part de PETA

En 2013, l’association avait attaqué Ubisoft lorsque le studio avait dévoilé la possibilité d’inclure des chasses de baleines dans le jeu Assassin’s Creed Black Flag considérant qu’il était honteux pour un jeu de glorifier cette industrie sanglante. À cela Ubisoft avait répondu ne pas fermer les yeux sur la chasse illégale à la baleine ni sur aucun des autres aspects immoraux de l’âge d’or de la piraterie.

A la rédaction nous soutenons les actions de la PETA, mais nous ne sommes pas certains que celle-ci est un grand effet, Mis à part la médiatisation du sujet par nombres de rédactions et un certains buzz recherché… Nous restons tout de même à l’écoute face à la réponse de Games Workshop mais il est fort probable que la réponse soit négatives..