Cette campagne anti-tabac écrit des messages avec de l’encre fabriquée à partir des poumons des fumeurs

Si les campagnes anti-tabac se ressemblent bien souvent, celle que l’on vous présente aujourd’hui sort réellement du lot puisque c’est avec de l’encre fabriquée à partir des poumons des fumeurs qu’elle délivre ses messages. 

Signée par Thai Health Promotion Foundation et l’agence BBDO, cette campagne de prévention est sûrement l’une des plus macabres et créatives que l’on ait vu jusque-là. Dans cette vidéo, on nous dévoile des messages écrits avec une encre pas comme les autres. De fait, elle a été créée à partir des traces de goudron de cigarette prélevées sur des poumons de fumeurs donneurs.

L’encre a ensuite été distribuée sous forme de petits flacons dans des lieux publics afin de permettre aux Thaïlandais d’écrire des messages, ou de réaliser des dessins pour la lutte contre le tabac. Ils pouvaient ensuite prendre leur réalisation en photographie, et poster cette dernière sur les réseaux sociaux.

Si certains trouvent l’idée macabre, on doit au moins lui attribuer une chose : elle a été plus qu’efficace puisque cette démarche a généré pas moins de 100 000 messages sur les réseaux sociaux, ainsi qu’une augmentation de 500% des demandes d’information auprès de la Thai Health Promotion Foundation.


Source