Une chroniqueuse défend les jeux vidéo face aux moqueries de Laure Manaudou et Nagui

Décidément, les grands médias ont bien du mal à comprendre tout l’intérêt des jeux-vidéo, et plus précisément du e-sport. Après le scandale de la chronique sur Twitch au Grand Journal, c’est cette fois autour de Nagui et sa bande de s’attaquer avec ironie et mépris à cet univers sur France Inter. Dommage, cette fois la chroniqueuse en charge du sujet était bien plus renseignée que celle de Canal+ et ne s’est pas laissée démonter : elle défendra l’e-sport jusqu’au bout. 

C’est lors d’une chronique diffusée le jeudi 9 Octobre 2014 que Leïla Kaddour, journaliste et chroniqueuse, a voulu présenter aux auditeurs de France Inter l’engouement présent autour des jeux vidéo mais surtout l’intégration de cette discipline dans un cursus scolaire et de façon plus vaste, de sa professionnalisation.

La chroniqueuse commence par évoquer le fait que l’e-sport peut désormais rapporter une bourse d’études allant jusqu’à 20 000$ aux Etats-Unis, à l’image des autres sports « classiques » tels que le basket et le football. Plus précisément, elle parle du jeu de stratégie en ligne « League Of Legends » qui compte 32 millions d’utilisateurs actifs à travers le monde et qui est devenu une discipline à part entière à l’Université de Robert Morris dans l’Illinois.

Il n’aura pas fallu plus de 30 secondes pour que les premières réactions se fassent entendre : rires moqueurs et ironie s’installent dans le plateau. Nagui et le reste de sa bande s’amusent à descendre les joueurs en s’attaquant notamment à leur physique (« la revanche des poignées d’amour« ), ou encore à l’heure intellect et leur culture, les traitant pour ainsi dire d’abrutis. Laure Manaudou, quant à elle, ne fera pas mieux notamment en précisant que pour elle, « les jeux vidéo, c’est s’abrutir devant un ordinateur alors qu’il y a des gens avec qui parler ».

[ot-video type= »youtube » url= »https://www.youtube.com/watch?v=lVkawkB1Tg0″]

Face à ses interlocuteurs dissipés et médisants, Leïla Kaddour ne se laissera pas démonter et avancera des arguments mettant en avant toutes les qualités communes aux sports traditionnels et à l’e-sport comme l’endurance, la performance, ou encore l’esprit d’équipe. Puis, elle reprendra Nagui quant à l’une de ses remarques comparant les jeux vidéo à la littérature :

[blockquote style= »3″]Excusez-moi, je vous parle d’un phénomène très important. Est-ce qu’on peut éviter de faire des guerres de chapelle comme ça ? On peut très bien lire des bouquins et jouer aux jeux vidéo […]. Ce n’est pas incompatible. On ne peut pas opposer les classiques et les modernes. Le e-sport devient un sport comme un autre.[/blockquote]

Enfin, Laure Manaudou viendra une nouvelle fois ajouter son petit grain de sel : « Les geeks, ils préfèrent pas aller faire du basket et transpirer plutôt que de rester devant leur télé ? », ce à quoi la journaliste lui répondra tout simplement : « Vous me mettez dans un bassin ce serait une catastrophe, je préfère quelque chose qui puisse m’apporter une satisfaction. Si je suis meilleure à un jeu vidéo, je ne vais pas aller faire 50 mètres dans une piscine. Chacun sa guerre ». Et puis, à la rigueur, est-ce que Laure Manaudou dit la même chose des personnes qui la regarde nager ?

Source : Konbini

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

Loading…

0