Contre les pervers, les Chinoises adoptent les collants poilus