Fausse alerte fusillade pour le lancement d’un nouveau réseau social.

Cette tentative de lancement de produit pourrait bien être répertoriée dans le top des fails en communication.

Taylor Robinette, un étudiant de l’UNC (University of North Carolina), a récemment voulu lancer son application pour le nouveau réseau social Bevii par l’intermédiaire d’une rafale d’e-mails envoyée aux étudiants du campus.

Ce qui aurait pu être une bonne idée prend vite des allures de mauvaise blague. L’e-mail était tourné de manière à ressembler à une alerte de fusillade envoyée par le site d’information de crise de l’université de Caroline  ([email protected]), et ne révélait la supercherie qu’à la toute fin de celui-ci.

L’e-mail informait pour commencer qu’à 10h01 précises, en plein jour, des coups de feu avaient retenti sur Franklin Street. L’histoire continue en narrant que la victime était  un réseau social bleu dépassé. Le principal suspect?!  Bevii, le nouveau réseaux social créé par Taylor.
email fail bevii social media
D’après le témoignage du créateur, pensant finalement qu’il ne s’agissait pas d’une très bonne idée, il aurait contacté les personnes intéressées pour leur faire des excuses sur le champ.
L’université, quant à elle, a réagi à cette campagne de publicité périlleuse en bloquant le site Bevii et en prévenant les utilisateurs d’une alerte aux messages frauduleux.

Lors d’une interview dans laquelle il a été demandé à T. Robinette si les étudiants avaient été alarmés par la situation, celui-ci déclare qu’à sa connaissance, aucun d’eux ne semble s’être senti réellement menacé. Il confiera aussi que grâce à ses sept développeurs, huit investisseurs et ses 300 000 $ de fonds déjà mobilisés, il reste confiant sur la sortie et l’évolution de son application, malgré ce premier faux pas.

Il paraît que parfois, même le Bad buzz est bénéfique, l’essentiel étant de faire parler de la marque… Il ne nous reste plus qu’à attendre de voir si l’orange Bevii arrivera à conquérir nos écrans pour le moment bien bleus !