Greenpeace s’incruste dans les films piratés

L’ONG internationale de protection de l’environnement Greenpeace aurait lancé un coup de communication surprenant, en s’infiltrant tout simplement dans des sous-titres de films piratés ! 

Un dénommé GREENtornet a infiltré – entre le 24 avril et le 2 mai dernier – des films en VOSTFR sur les plateformes de téléchargement illégal t411 et The Pirate Bay. Jusque-là rien de surprenant. Sauf que les sous-titres contiennent des passages modifiés. On le remarque par le changement de couleur des sous-titres qui passent du blanc au vert, ainsi qu’au discours qui ne colle plus avec ce que racontent les protagonistes du film.

Dans tous les films contaminés par la « fièvre verte des sous-titres », le message reste le même : « Avec l’argent économisé grâce au piratage du film, tu peux bien faire un don pour Greenpeace ».

Surprenant, original et humoristique, ce coup de com est néanmoins désapprouvé par Greenpeace France qui affirme ne pas avoir ce lien avec l’opération. Le directeur de l’ONG, Axel Renaudin, s’exprime sur ce sujet.

« Quand on lance une campagne, on l’assume, ici, c’est visiblement l’œuvre d’un sympathisant. Nous avons regardé les extraits disponibles sur YouTube, nous les trouvons plutôt drôles et créatifs, mais les textes contiennent également des idées fausses sur ce que fait notre organisation, des clichés et des raccourcis rapides ».

Toutefois, l’ONG est séduite par l’initiative de cet activiste (probablement sous la coupelle de Greenpeace), qui a tout de même voulu garder son anonymat pour ne pas recevoir  une amende de 300 000 € et 3 ans de prison.