Heetch parodie avec brio les hommes politiques pour défendre sa cause

Un mois avant son procès, une campagne de pub orchestré par l’agence Buzzman vient défendre la célèbre start-up de covoiturage de nuit par un mashup des propos tenus par des politiciens Français lorsqu’ils étaient jeunes.

Après l’entreprise Uber c’est au tour de la start-up française Heetch spécialisé dans le transports de nuit, de se faire inquiéter par la justice. Attendue devant le tribunal correctionnel le 22 juin prochain, la start-up est accusée de « complicité d’exercice illégal de la profession de taxi ». Elle se défend avec brio avec une nouvelle campagne digitale qui est diffusée massivement depuis le 22 mai sur les réseaux sociaux.

Une vidéo de moins d’une minute qui détourne des images d’archives de François Hollande, Nicolas Sarkozy, Arnaud Montebourg et autres lorsqu’ils étaient jeunes. Un résultat qui marque les esprits tant par le choix des politiciens sélectionnés tant que par cette phrase  « S’ils étaient encore jeunes, ils se battraient pour Heetch ». Une critique acerbe de nos politiques qui sont représentés comme frileux face à l’innovation.

Cependant les chauffeurs n’ayant pas de statuts prédéfinis (ni professionnel, ni taxi, ni VTC) posent problème.

Un large dispositif digital composé d’un film et de visuels est déployé avec le hashtag #TouchePasAMonHeetch sur l’ensemble des plateformes sociales de la start-up.