Huawei n’a plus le droit d’installer les applications de Facebook sur ses smartphones

Facebook ne permettra plus à Huawei de pré-installer ses applications sur ces smartphones.

C’est le dernier exemple en date, d’entreprises de technologie occidentales ayant coupé les ponts avec le géant chinois des télécommunications, après la décision du président Trump et son interdiction commerciale avec Huawei.

Les propriétaires de téléphones Huawei pourront toujours télécharger et utiliser des applications comme WhatsApp, Instagram et l’application principale de Facebook, et ils continueront de recevoir des mises à jour via la boutique Play. Huawei ne sera tout simplement pas en mesure de les inclure de façon standard, ce qu’il fait généralement avec d’autres services pré installé comme Twitter.

Google a obtenu une licence temporaire pour continuer à envoyer des mises à jour de sécurité aux téléphones Huawei existants. Les téléphones Huawei actuellement en magasin ou « ceux qui n’ont pas encore été expédiés ou même construits » auront toujours les services Google préinstallés.

Ces interdictions ne sont pas nécessairement aussi inquiétantes pour Huawei que d’autres décisions antérieures de Google et d’ARM, qui limitent respectivement sa capacité à utiliser les services Android et à développer ses propres puces.