Le top 5 des projets les plus fous du Google X Lab

Être leader incontesté de la recherche internet ne suffit visiblement pas à Google qui souhaite diversifier ses activités, en se positionnant entre autre sur les projets d’avenir. Pour ce faire, Sergueï Brin, l’un des cofondateurs de Google, s’est offert le luxe de créer son laboratoire secret baptisé Google X Lab. Situé « quelque part dans la baie de San Francisco » (merci les gars), il emploie plusieurs chercheurs, parfois issus de sociétés concurrentes (Apple, Microsoft, etc.) ainsi que quelques uns des plus grands experts mondiaux en robotique, intelligence artificielle et neurosciences.

Des rumeurs dingues courent concernant les centaines de travaux du Google X Lab. Heureusement, une poignée d’entre eux ont été officialisés. Pour certains, rien ne dit qu’ils verront le jour, mais les p’tits gars de Google y croient.

Nous vous proposons de passer en revue les 5 projets officiels les plus fous :

1/ Le « Space Elevator »

Space elevator google x lab

Comme son nom l’indique, il s’agit d’un projet d’ascenceur spatial capable d’envoyer des personnes et des objets dans l’espace à très grande vitesse. « Ouais, et la marmotte … » hé bien non, même si ça parait complètement dingue, Google himself a reconnu travailler sur ce projet. Depuis, c’est silence radio. Mais quand on sait que d’autres sociétés se sont lancées dans l’aventure, on comprend mieux que Google souhaite protéger ses infos. Le projet devrait voir le jour autour de 2050, ce qui laissera le temps de réfléchir à une musique d’attente sympa pour faire patienter les gens pendant les 100 000 km de voyage.

2/ Le projet « Planetary Resources »

planetary ressources

Les plus geeks d’entre vous le savent sûrement, les astéroïdes sont composés de minéraux et métaux extrêmement rares. Google, par l’intermédiaire de Larry Page et Eric Schmidt, a donc investi dans le projet consistant à exploiter les ressources minières des astéroïdes proches de la Terre. A noter que le troisième et dernier investisseur n’est autre que le réalisateur James Cameron. Les profits potentiels sont estimés à plusieurs trillions de dollars (ndlr : un trillion c’est un « 1 » avec douze « 0 » derrière. Oui ça fait beaucoup.) on imagine donc que pas mal de gens haut-placés ne vont pas être d’accord pour laisser Google ou une autre société privée avoir la main mise sur un tel potentiel.

Pour les bilingues, une vidéo explique le projet :

[youtube id= »zXXJtSZffVg » width= »620″ height= »360″]

3/ La « Google Car »

Google-Car

Plus terre à terre maintenant, le projet « Google Car » pourrait bien voir le jour dans 3 à 4 ans selon la société. Il s’agit d’une voiture sans conducteur capable de vous transporter d’un point A à un point B sans que vous n’ayez à prendre les commandes à un quelconque moment. La mise en service de ce type de véhicule devrait, à terme, permettre de dire adieu aux embouteillages grâce à des vitesses adaptées aux conditions de circulation, et accessoirement de sauver des vies. Les tests prévisionnels sont concluants puisqu’un prototype aurait déjà parcouru plus de 500 000 km sans un seul accident. Grâce à Google, vous pourrez donc bientôt dormir au volant.

[youtube id= »o_AjHq_8DTg » width= »620″ height= »360″]

4/ Des implants neuraux

implant neureau

Google travaille actuellement sur un moyen de faire durer le cerveau humain indéfiniment. Comprenez par là que des réflexions sont en cours pour tenter de rendre possible une sorte de copié/collé de son cerveau sur un support externe comme un disque dur. Quid de l’aspect éthique de cette invention ? Même si une telle technologie voit le jour, on peut douter de la légalité de sa mise en application. Google restant néanmoins Google, son X Lab travaillerait en parallèle sur un implant permettant à chacun de « pouvoir répondre à toutes les questions« . Le principe ? Connecter son cerveau en direct à Google bien évidemment !

5/ Le réseau neural

reseau neural

En 2012, la société révélait avoir conçu un réseau neural composé de 16 000 processeurs. Il s’agit en gros d’un cerveau numérique capable d’apprendre par lui-même à l’instar d’une IA (NB : Intelligence Artificielle). Ce cerveau à été soumis à un test de reconnaissance consistant à identifier des visages humains sur plus de 10 millions de vidéos YouTube. Les résultats sont impressionnants puisque Google annonce un taux de réussite de 82%. L’objectif de ce projet est de permettre la création de machines capables d’apprendre par elles-mêmes dans le but d’améliorer le service aux personnes. Imaginez-vous en 2020 devant votre miroir intelligent : « Ta grand-mère s’habille mieux que ça … essaie encore » ou bien « T’es trop BG tu vas pécho grave ». Ca laisse rêveur !

Ces projets resteront t-ils des fantasmes ou verront-ils le jour ? Rendez-vous dans quelques années pour en avoir le cœur net. Mais ne partons pas pessimistes, il y a 10 ans, lequel d’entre vous aurait seulement imaginé pouvoir prendre des photos ou regarder des vidéos avec ses lunettes ?