Les dernières infos sur Captain America : Le Soldat de l’Hiver

Marvel frappe fort cette année avec pas moins de 4 films à l’affiche pour 2014. Intéressons-nous aujourd’hui au premier en date, à savoir Captain America : Le Soldat de l’Hiver.

Ce deuxième opus, consacré à l’un des éléments clés de l’univers Marvel, fera suite au film Avengers de 2012. Alors que Steve Rogers alias Captain America s’est maintenant relativement habitué à la vie à notre époque (rappelons que le gars a quand même passé plus de 60 ans dans un bloc de glace), il doit aujourd’hui faire face à une menace venue de son passé. Les fans savent d’ores et déjà que le film sera l’occasion d’introduire trois personnages majeurs de l’histoire de Captain America dans les comics : Le Soldat de l’Hiver (Bucky Barnes), Le Faucon (Sam Wilson) et l’Agent 13 (Sharon Carter).

A moins de deux mois de sa sortie, Marvel vient de révéler une série de 3 affiches dédiées aux héros du film :

Captain-America-Posters (1)
Captain-America-Posters (2)
Captain-America-Posters (3)

Chris Evans qui joue Captain America a accordé une interview à Yahoo, on y apprend plusieurs choses sur le tournage et le film en lui-même.

Nous vous proposons la traduction de cet entretien :

1 – Il va y avoir énormément d’action :

« Nous allons essayer d’aller un peu plus loin dans celui-ci … Vous avez vu Avengers, ces gars sont forts. Je dois montrer qu’il y a une raison pour que je fasse partie de cette équipe. »

2 – Ils vont pousser Cap’ à l’extrême :

« Nous nous sommes bien amusés à utiliser sa puissance, sa vitesse, du coup les combats sont beaucoup plus grisants, percutants, et à mon avis plus cool. »

3 – Il bouge vraiment comme la version jeu-vidéo de Captain America :

« Quelqu’un a joué au jeu Captain America ? J’ai adoré, et pourtant je n’aime pas les jeux vidéos. Et j’ai adoré … parce que j’aime la manière dont Cap’ bouge. Il bouge si bien, il botte juste des culs. C’est ce dont le gars a besoin pour avancer. Ce n’est pas simplement un mec avec une vitesse et une puissance améliorée. Il a été entrainé. Il a la capacité mentale d’intégrer chaque information. Donc, vous voyez qu’avec son entrainement et ses capacités, le mec peut vraiment être dangereux. Et nous allons le montrer. »

4 – Et ils vont le montrer :

« Utilisation du bouclier. Et des acrobaties aussi. Il renverse des trucs, il tourne, il saute, il utilise son environnement, et ce n’est pas simplement coup de poing, coup de poing, coup de pied, coup de pied. »

5 – Chris Evans a du s’entrainer d’une toute nouvelle manière pour botter des culs d’une toute nouvelle manière :

« Il y avait un peu de chorégraphie, mais c’était marrant. J’étais excité. Ils m’ont collé en cours de gym. Nous faisions des trucs de combat tous les jours pendant deux mois. »

6 – Cap’ n’évolue pas seulement qu’en tant que combattant, il évolue en tant qu’être humain :

« Le personnage joué par [Anthony] Mackie’s [Sam Wilson/Le Faucon] et le mien, on se comprend, parce que ce n’est pas comme si Cap’ avait plein d’amis ; sa vie c’est son travail. Et Natasha [Romanoff/ Black Widow, jouée par Scarlett Johansson] lui en fait aussi baver à ce propos : sortir draguer, se créer une vie sociale, se découvrir lui-même en dehors du travail. »

7 – En parlant de Natasha :

« C’est sympa avec Scarlett, la plupart des dialogues ressemblent vraiment à la manière dont les gens parlent. C’est sympa car c’est humain. Et il y en a beaucoup dans ce film. Mes scènes préférées sont celles avec Scarlett. »

8 – Mais il y a toujours énormément de conflits :

« Nos personnages ont tous deux des problèmes dans ce film. C’est un duo étrange, nous sommes des personnes totalement différentes. Sa boussole morale est à vendre et Steve [Rogers, alias Captain America] est un boy-scout. »

9 – L’apparition de Bucky en tant que Soldat de l’Hiver [Sebastian Stan] y est pour beaucoup :

« Les enjeux sont élevés. C’était l’une des plus grosse source de culpabilité pour Steve : Le fait que parmi tous l’équipage des Howling Commandos (ces gars qu’il a convaincu d’aller se battre à ses côtés) c’était le seul gars à ne pas être revenu. Et c’était le seul à être toujours là pour lui. Et pour le coup, découvrir ce qu’il a fait et les choses auxquelles il a été confronté, c’est beaucoup, c’est beaucoup à assumer pour Steve. »

10 – Robert Redford qui joue un mystérieux agent haut gradé du S.H.I.E.L.D. a fait progresser le jeu de tout le monde :

« Le premier jour où nous avons tourné ensemble, nous avons fait genre 15 heures de tournage … et à la fin de la journée, il me restait beaucoup de travail, et lui n’avait que quelques répliques mineures. Il aurait vraiment pu partir – je connais beaucoup d’acteurs qui seraient partis, en faisant ‘Ça va aller si tu répètes avec quelqu’un d’autre ?’ Ce qui pour moi est très nul de la part des acteurs qui font ça. Mais lui ne l’a pas fait. Il est resté dans le coin. Il était minuit passé et ce mec était là à faire des répétitions pour moi. »

11 – Evans se sent vraiment bien dans le costume de Captain America (même avec les oreilles à l’air) :

« Ça fait plaisir de réussir à se l’approprier. Je repense au premier film quand je me suis vu dans le costume, j’étais genre ‘Qui est cet idiot dans le costume ?’. Ça commence à devenir plus réel, comme ma propriété, ou quelque chose comme ça. Alors vous commencez à en prendre un peu plus soin. Vous savez, vous auriez sauté dedans enfant. Et il doit avoir cet impact. Et c’est une très bonne chose. C’est une responsabilité maintenant. »

12 – C’est une bonne chose qu’il se sente bien dedans, parce qu’il va le porter pendant un bout de temps :

« On va respecter le contrat. Il n’y a pas moyen que je ne le fasse pas. On va faire Avengers 2. Et on fera certainement Avengers 3. »

13 – Ce film ne sera pas noir et blanc :

« Ça a toujours été le rôle de Cap’ de faire le bien et d’être en service, et d’aider quand il le peut ; dans ce film, je pense que la question est ‘Qu’est-ce qui est bien ?’. Je pense que c’était plus facile dans les années 40 de savoir qui était le méchant. Il n’y a rien à redire sur le fait que les nazis étaient le mal. Maintenant c’est devenu un peu plus difficile de répondre. Il y a une plus grande zone grise dans ce qu’est le bien, êtes vous encore au service de cette cause ? C’est de là que débute un épineux conflit pour Cap’. »

14 – Le changement de ton colle au personnage :

« C’est un vrai super-héros humain. Il ne tire pas de rayons-lasers, il ne vole pas. Il a un pouvoir assez basique. Je pense que c’est approprié que le ton et le thème se rapportent plus à l’humain. C’est plus un ton de thriller-politique terre-à-terre. Je pense que ça va cadrer avec le personnage. Ça fonctionne bien. »

15 – Le ton colle également au conflit :

« Ils essaient aussi d’insuffler davantage de conflit humain, ce qu’il n’y a pas forcément quand vous combattez des monstres en faisant des cascades énormes. C’est simplement à propos de lui faisant face à ses problèmes moraux. Le vrai, le faux. Le bien, le mal. Ce sont des choses auxquelles on peut tous se rapporter. »

Vivement le 26 mars pour découvrir ce film qui s’annonce plus sombre que le précédent !

[youtube id= »7SlILk2WMTI » width= »620″ height= »360″]