L’OMS a reconnu l’addiction aux jeux vidéo comme étant une maladie mentale

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) vient de classer l’addiction aux jeux vidéo comme faisant partie des pathologies mentales, rejoignant ainsi les dépendances à l’alcool ou encore aux drogues dures à la classification internationale des maladies (CIM-11).

L’addiction aux jeux vidéo y est définie de la façon suivante :

Un comportement lié à la pratique des jeux vidéo ou des jeux numériques, qui se caractérise par une perte de contrôle sur le jeu, une priorité accrue accordée au jeu, au point que celui-ci prenne le pas sur d’autres centres d’intérêt et activités quotidiennes, et par la poursuite ou la pratique croissante du jeu en dépit de répercussions dommageables.

Pour être considéré comme « malade », le joueur devra cumuler ces trois caractéristiques pendant au moins un an. À l’heure actuelle, l’OMS estime que 2 à 3% des joueurs pourraient être concernés.

En classant l’addiction aux jeux vidéo comme maladie mentale, l’OMS espère pouvoir améliorer la prise en charge des traitements, tout comme l’identification de ce problème et les méthodes préventives.