Snapchat trompe ses utilisateurs : les snaps ne sont pas supprimés

Snapchat est une application qui promet à ses utilisateurs une sécurité optimale de par son concept original qui est censé auto-détruire définitivement en moins de dix secondes les vidéos et les photos (appelés « snaps ») que s’envoient les abonnés… Oui, mais voilà : la FTC (Federal Trade Comission ou Comission Régulatrice du Commerce) a découvert que les utilisateurs ont été trompés et que cette sécurité promise n’était pas exactement au rendez-vous… Nous vous expliquons cette affaire en détails.

C’est un véritable coup de massue pour tous les utilisateurs de l’application : la FTC a officiellement annoncé que Snapchat aurait trompé ses abonnés sur le caractère éphémère des photos, vidéos et textes, en oubliant notamment de les informer qu’en réalité, ces derniers étaient sauvegardés dans la mémoire du téléphone et étaient facilement accessibles en pluggant simplement le smartphone du destinataire à un ordinateur.

De plus, la FTC pointe également du doigt les fameuses captures d’écrans : la personne qui les envoie est censée recevoir systématiquement une notification lorsque l’un de ses snaps a été capturé par l’un de ses amis, mais ça ne serait apparemment pas toujours le cas.

L’application aurait également collecté, évidemment sans en informer ses utilisateurs, les contacts des carnets d’adresses de ses abonnés possédant un iPhone, un iPad ou un iPod. Mais ce n’est pas tout : son service pour « trouver des amis » connait également de véritables failles de sécurité, ce qui a permis à des pirates d’accéder aux bases de données et de voler ainsi le nom et les numéros de téléphone de 4,6 millions d’utilisateurs.

snapchat-trompe-ses-utilisateurs-les-photos-les-videos-pas-supprimees2

[blockquote style= »2″]Si une entreprise vend un service fondé sur la sécurité et la confidentialité, c’est essentiel qu’elle tienne ses promesses[/blockquote]

Edith Ramirez, présidente de la FTC

À la suite de ces découvertes, un accord annoncé publiquement le 8 mai 2014 a été passé entre l’application et la FTC : bien qu’aucune amande financière n’ait été évoquée jusque-là, Snapchat devra néanmoins améliorer sa politique de confidentialité ainsi que sa sécurité, et sera surveillé durant une période de 20 ans par la commission.

En réponse à cette affaire, Snapchat a publié un post sur son blog dans lequel il est déclaré :

[blockquote style= »3″]Alors que nous étions concentrés à nous construire, certaines choses n’ont pas reçu l’attention quelles auraient dû. Parmi celles-ci, il aurait fallu être plus précis sur la façon dont nous avons communiqué avec la communauté Snapchat. Même avant que le consentement du décret [de la FTC] qui a été annoncé aujourd’hui, nous avions résolu la plupart de ces préoccupations au cours de la dernière année par l’amélioration de la formulation de notre politique de confidentialité.[/blockquote]

source : Konbini x Le Monde