Social Farting : une campagne de prévention décalée contre le tabagisme ponctuel

Les campagnes de prévention contre le tabagisme prennent pour la plupart du temps un ton grave, nous rappelant que des vies sont en jeux et que nos poumons ressembleront sûrement à une cheminée après 30 ans d’hiver à la première bouffée. Bref, tout le monde le sait. Et ça commençait à devenir vraiment ennuyeux : à force de choquer, plus rien ne fait peur. Alors, comment faire ? Quel ton adopter pour prévenir de ce fléau de la santé publique ? Le ministère  de la santé du Canada et l’agence BBDO se sont essayés à une nouvelle approche du problème : celle de la moquerie, comparant ce qu’ils appellent le « social smoking » ( la fumette sociale) au « social farting » (le pet social). Ici, les gens pètent entre amis lorsqu’ils sont à une soirée, utilisent le pet comme méthode de drague. Un parallèle humoristique qui aura le mérite de nous faire changer un peu d’air (si j’ose dire) et attirera sûrement plus l’attention des fumeurs ponctuels que ces images de dents pourries ou de poumons calcinés auxquelles nous nous sommes déjà tous habitués.

[youtube id= »w8762zEOkSo » width= »620″ height= »360″]