Sony annule la sortie du film The Interview aux Etats-Unis

Finalement la pression a gagné. La sortie du film The Interview prévue pour le 25 décembre aux Etats-Unis a finalement été annulée, la major Sony Pictures a décidé  de céder face aux menaces des pirates informatiques et au groupuscule Gardians of Peace.

Alors que la date de sortie en salle aux Etats-Unis approchait  (prévue pour le 25 décembre) et après des jours de fuites d’informations personnelles et confidentielles sur le net à la suite du piratage de ses serveurs, Sony a finalement décidé ce mercredi 17 décembre de ne pas sortir le film The InterviewDes menaces d’attentats venues de hackers à l’encontre des cinémas qui diffuseraient le film, ont eu raison des directeurs de salles. Plusieurs chaînes de cinémas américaines, dont Regal, la plus grosse, avaient annoncé plus tôt dans la journée qu’elles ne diffuseraient pas le film en raison de ces menaces, ainsi que le groupe Cineplex au Canada.

Un communiqué de Sony puis les déclarations d’un porte-parole de la maison de production ont confirmé que Sony ne sortirait pas ce film dans les cinémas. Pire encore, les ventes en DVD et  VOD vont également passer à la trappe.

La cause ? L’annonce du film qui met en scène deux agents de la CIA qui ont pour mission d’assassiner le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un, n’a pas du tout plu à la Corée du Nord, qui avait menacé Sony il y a quelques mois. Et puis, il y a quelques semaines, les serveurs de Sony ont été attaqués, les mails internes ont été rendus publics, comme certains films encore inédits. Une attaque revendiquée par le groupuscule Guardians of Peace, qui affirme défendre les intérêts de la Corée du Nord. Il faut noter que le pays de Kim Jong-un se dit innocent dans l’affaire, bien qu’il se félicite de l’attaque.

sony-annule-la-sortie-du-film-the-interview-aux-etats-unis-1

La décision de Sony a, elle, déclenché la colère de l’un des acteurs du film, Rob Lowe, qui accuse le studio de s’être « couché » face à des pirates qui « ont gagné ».

Pour le moment, on ne sait toujours pas si cette annulation concerne également la France (sortie prévue le 11 février). Mais dans tous les cas, c’est un coup dur pour Sony qui va perdre des millions de dollars.

 

Source : Cinema Teaser