Sony ouvre enfin les portes au crossplay !

Depuis des années de nombreux joueurs à travers le monde réclamaient la possibilité de pouvoir jouer à des jeux sur différentes plateforme (Xbox, PC, PS4 etc..). 

Sony n’avait jamais envisagé cette possibilité, jusqu’en septembre dernier ou face à une forte demande de la communauté Fortnite, la Playstation s’ouvrait enfin au crossplay.

Lors d’un entretien avec Game Informer, Shawn Layden le président du conseil d’administration de SIE Worldwide Studios a répondu aux questions sur cette fonctionnalité en informant que Rocket League serait lui aussi concerné par cette tendance. 

Shawn Layden, invite aussi par la même occasion tous les autres développeurs à suivre le mouvement. Même s’il n’existe que 2 jeux disponibles au crossplay, Sony affirme donc sa volonté à démocratiser le crossplay !

 

Nous avons vu apparaître le concept, le mouvement du crossplay très vite dans notre rétroviseur. Il y avait quelque chose là-bas qui se rapprochait. Nous nous disions « Fortnite ? Rocket League ? Les plus grandes communautés pour ces jeux sont chez nous », et il y avait des discussions sur ce que cela impliquait. Nous aimons gérer nos communautés online avec autant d’attention que possible.

Comment nous assurer qu’il y aurait la même qualité d’expérience si nous laissions tout le monde entrer dans le bac à sable en même temps ?

Aussi, la communauté PlayStation est si vaste que ce n’était pas comme si vous ne pouviez pas remplir un lobby. Mais je crois que nous avons appris, avec les retours de nos fans, que c’était important, et pas pour une minorité. (…) Nous avons eu cette détermination bien plus rapidement que l’on peut l’entendre ou le lire sur Internet. C’est juste que, comme je l’ai déjà dit, il ne s’agit pas d’actionner un interrupteur.

(…) Nous l’avons activé pour Fortnite et cela semble bien fonctionner, de ce que je peux en dire. Cela se produira bientôt pour Rocket League. Des personnes continuent de dire : « Pourquoi Sony ne permet pas à plus de gens d’en profiter ? ». Nous sommes ouverts à ce sujet. Tout ce qu’il faut, ce sont des éditeurs et des développeurs qui souhaitent le permettre.

Source