Star Wars : le président de Disney admet avoir commis une erreur

Solo : A Star Wars Story, petit dernier de l’univers Star Wars, n’a pas rencontré le succès escompté au box-office. Lors d’une interview, Bob Iger, président de Disney, est alors revenu sur sa stratégie et a admis être responsable d’une grosse erreur concernant la franchise de Lucasfilm.

C’est lors d’une interview accordée au Hollywood Reporter, que Bob Iger, président de Disney, s’est exprimé sur le faible score au box-office qu’a enregistré le film Solo : A Star Wars Story sorti en mai dernier. Il admet sa responsabilité et explique cet « échec » (en comparaison des autres films de la saga) avec le rythme effréné des sorties qu’il a souhaité tenir :

« C’est moi qui ai décidé de ce timing, et avec le recul, je pense que mon erreur – j’en prends la responsabilité – a été d’aller un peu trop loin, un peu trop vite. Vous pouvez vous attendre à un ralentissement, mais ça ne veut pas dire que nous arrêterons de produire des films. »

En effet, depuis le rachat de Lucasfilm par Disney, nous avons eu le droit à 4 films Star Wars en seulement 4 ans. L’usure chez les fans s’est fait ressentir longtemps à travers d’abord les réseaux sociaux, avant d’éclater complètement avec l’échec au box-officie du film sur le célèbre contrebandier.

Mais alors, cette leçon a-t-elle vraiment été suffisante pour ouvrir les yeux à Disney ? Seul l’avenir nous le dira. Bob Iger a également affirmé, concernant la trilogie qui suivra l’épisode IX, qu’ils se montreront « plus prudents quant au volume et au timing ». Espérons que cela sera suffisant.