Violences conjugales : se cacher n’est pas toujours un jeu…

Le 25 novembre est la Journée mondiale de la lutte contre les violences conjugales. A cette occasion, la FNSF signe avec Windor Paris une nouvelle campagne faussement malicieuse, mettant en lumière les conséquences de ces actes sur les enfants. 

Ce film met en scène un jeu de cache-cache entre enfants qui, finalement, s’avère cruel. L’ambiance est pesante, sombre et mise en juxtaposition à une musique qui pourrait sembler enfantine mais qui glace le sang.

En 2013, ce sont 33 enfants mineurs qui sont décédés des suites de violences conjugales, dont 13 ont été tués en même temps que leur mère. 2 mères enceintes sont décédées, et 23 autres enfants ont été exposés aux scènes de crime. Des chiffres alarmants, tout comme les conséquences laissées à ces enfants : troubles psychologiques, reproduction de la situation, échec scolaire, troubles vitaux pour les femmes enceintes…

[ot-video type= »youtube » url= »https://www.youtube.com/watch?v=w7xruHZfPok »]

Le combat continue sur les réseaux sociaux avec le #3919 qui invite le grand public à soutenir ce combat. Car plus on parle, plus on sauve des vies.