WTF : Une centaine d’hommes ont été piégés sur Tinder pour s’affronter lors d’un date géant

La scène se déroule le 19 août dernier à New-York : une jeune femme a eut l’idée d’inviter au même endroit et au même moment, une centaine d’hommes rencontrés sur Tinder. Le but ? Les faire s’affronter lors d’un « date géant » pour trouver l’homme de sa vie. Évidemment, les hommes piégés n’étaient pas prévenus de la supercherie. 

Ils s’attendaient sûrement à passer un rencard Tinder tout à fait banal avec Natasha Aponte. Et pourtant, en arrivant au lieu et à l’heure du rendez-vous, ces hommes ont eut la surprise de réaliser qu’ils n’étaient pas les seuls venus pour la même femme… Ils étaient en fait une centaine ! Organisée, la jeune femme avait même fait monter une scène et engagé des vigiles et un arbitre, pour l’aider à déterminer quel homme serait le grand gagnant de ce « super date ».

Pour leur dévoiler la supercherie, Nathasha est montée sur scène et a expliqué qu’elle n’arrivait pas à se décider et a donc décidé d’organiser un espèce d’Hunger Games du date. À cette annonce, beaucoup se sont mis en colère et ont préféré partir en grand nombre. Nathasha a alors continué en demandant aux partisans de Trump de quitter les lieux, tout comme aux hommes dont le prénom serait Jimmy, les fumeurs, les buveurs d’alcool et ceux qui mesurait moins d’1m78.

Finalement, sur la centaine d’hommes présents au départ, « seulement » 20 sont restés pour se mesurer et ainsi, peut-être, avoir la « chance » de partir en date avec la jeune femme, cette fois en tête à tête.

Les journalistes du site Gizmodo, interpellés par cet événement hors du commun  et particulièrement bien organisé, ont mené l’enquête pour savoir de quoi il en retournait réellement. Ils ont ainsi appris que « l’événement » avait reçu des autorisations de la ville de New-York pour avoir lieu et que la police était prévenue. Quant au permis qui a été donné, il a été placé au nom de l’agence marketing Rob Bliss Creative qui est spécialisée dans la réalisation de campagnes vidéo virales.

Il y a donc fort à parier que Nathasha n’est en réalité qu’une actrice engagée par l’agence pour créer un contenu viral dans le cadre d’une promotion d’une marque. Quant aux hommes qui se sont déplacés, il semblerait que ces derniers soient bien réels et se soient effectivement faits piégés puisque plusieurs d’entre eux ont témoigné sur différentes plateformes et différents réseaux sociaux.